L’ecole enseignée au sein du Dojo est Musôshinden ryu Iaido tel que transmise par Okada Morihiro Sensei (8 eme Dan Hanshi de Kendo et Iaido).

La traduction la plus littérale des kanji Iaido est : « voie de l’être en harmonie ».

La Iaido se pratique seul avec un Iaito (ou un katana à un un niveau plus élevé) tout en gardant un esprit de combat contre un adversaire. 

La pratique par sa rigueur et son austérité permettra dans un premier temps de développer des aptitudes élémentaires tant physiques que gestuelles.

Par la suite vont pouvoir pas à pas s’intégrer des notions  martiales indispensables tel que menace, vigilance, énergie, rythme...

Arts

​

Le Mugi-Batake (Dojo dans les champs de blés) est un dojo dans lequel est enseigné l’art ancestral de l’escrime traditionnelle japonaise.

Il se veut également être un vecteur culturel autour du  thème du Japon.

L’enseignement y est transmis par Fabrice Bellereau Sensei (3eme Dan) et ses assistants.

Le dojo est affilié à La Fédération Nationale de Battodo sous les conseils techniques de Bernard Durand Sensei (8eme Dan) et la direction technique de Patrick Barge et de Serge Degore Sensei (6eme Dans).

La voie de l’escrime traditionnelle japonaise s’ouvre par la pratique de quatre disciplines complémentaires :

Battodo

Iaido

Le Seitei Tôho Battôdô (voie de la coupe) est une école de coupe développée par KATO Shinji Sensei (9eme Dan hanshi) à partir de techniques ancestrales.

Les katas s’inspirent des duels au sabre : la cible de paille à trancher au katana y est abordée comme un adversaire. 

Son étude se pratiquera en premier lieu à deux sous formes de kihons (exercices) au bokken (sabre de bois). Ceci permettra de développer disponibilité du corps et de l’esprit ainsi que gestion de la distance et du rythme…

Dans le Battodo, la priorité n’est pas la coupe, celle-ci n’est que la résultante d’un cheminement visant à l’integration de techniques et d’expériences.

Kenjutsu

L’enseignement transmit provient de l’école du Kurama Ryu, elle fut fondée à la fin du XVI siècle par un samuraï du nom de Ono Shogen à Kurama près de Kyoto.

Ce style de kenjutsu, très efficace, nous est transmis par Bernard Durand Sensei qui l’a étudié lors de ses nombreuses années passées au Japon auprès entre autre d’Okada Sensei.

Il se pratique à deux avec des bokkens (sabres en bois). 

Les attaques et les ripostes sont portées avec une telle sincérité qu’elle implique une  grande concentration ainsi qu’un développement indispensable de la présence, du rythme et de la distance...

Le kendo est un art martial élaboré a partir du XVIII. Il puise ses racines dans le Kenjutsu. Kendo signifie : « voie du sabre » en japonais.

Les combattants armés d’un shinaï (sabre en bambou) et protégés par un bogu (armure) s’affrontent dans un véritable duel.

L’association et la coordination de trois éléments primordiaux est à développé pour qu’une attaque soit décisive :  l’énergie de l’impact, le placement du corps et le kiai (cri).

Le kendo permet ainsi de développer de manière active le sens du bon moment, du rythme et de l’harmonie entre corps et esprit.

Le kendo pratiqué au sein du Mugi-Batake n’a pas pour vocation d’être compétitif. Il offre ici d’avantage une voie de soutien dans le développement des facultés inhérentes à la pratique de l’escrime traditionnelle Japonaise.

Kendo

Infos

Iaido / Kenjutsu / Battodo > Complexe sportif de Neuville aux Bois

  • Lundi de 17h30 à 19h30
  • Mercredi de 20h00 à 22h00
  • Vendredi de 20h30 à 22h30 

​

Kendo 

  • Mercredi de 18h30 à 20h00

​

Iaido / Kenjutsu / Battodo  > Salle des fêtes de Donnery

  • Vendredi de 18h30 à 20h30

Méditation > Salle des fêtes de Neuville aux Bois

  • Lundi de 20h00 à 21h00

         07 87 03 10 92

Contacts

         06 42 02 49 50 / 06 08 41 69 40

Docs

  • Muso Shinden No Ryu

Katas

  • Seitei Toho Battodo 

Katas

Liens

Dojos

Culture